Un militant met le feu à son bras pour protester contre les jets privés lors d’un match de la Laver Cup

Le deuxième match de la Laver Cup opposant Stefanos Tsitsipas à Diego Schwartzman vendredi à Londres a été brièvement interrompu après l’irruption sur le court d’un militant qui a tenté de mettre le feu à son bras pour protester contre le recours aux jets privés.

Le Grec venait de remporter le premier set 6-2 et les joueurs étaient sur le banc de leurs équipes respectives quand un jeune homme, vêtu d’un t-shirt avec l’inscription « Mettez fin aux jets privés au Royaume-Uni », s’est précipité vers le filet.

Il s’est assis au milieu du court avant de mettre apparemment le feu à une substance inflammable sur son bras, mais les flammes ont été vite éteintes et des agents de sécurité l’ont fait ressortir.

Un homme a accédé au court cet après-midi et a été rapidement évacué par la sécurité. Le jeu a été brièvement interrompu, il a été arrêté et la situation est gérée par la police », ont commenté les organisateurs dans un communiqué.

Les officiels ont brièvement vérifié que la surface du court n’avait pas été abîmée et le jeu a pu reprendre sans délai, Tsitsipas finissant son œuvre en remportant le deuxième set 6-1 pour donner un avantage de 2-0 à l’équipe européenne face au Reste du Monde.

« Il est arrivé de nulle part. Je n’ai aucune idée de ce qu’il voulait. Je n’avais jamais vécu un tel incident sur le court. J’espère qu’il va bien », a déclaré Tsitsipas après le match.

La première journée de la Laver Cup s’achèvera par le dernier match de la carrière de Roger Federer, en double, associé à Rafael Nadal, pour affronter les Américains Jack Sok et Frances Tiafoe.

Forgot Password