Variant Omicron : Les cas graves peu nombreux en Afrique du Sud.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), le variant Omicron a atteint 90% de cas en Afrique.

Toutefois, il y a des signes d’espoir car les hospitalisations sont faibles en Afrique du Sud où seuls 6% des lits de soins intensifs sont occupés par des patients atteints par Omicron.

Un pourcentage très faible par rapport à la variante Delta. En effet, sur les 1.200 atteints par Omicron, seuls 98 recevaient de l’oxygène supplémentaire et seulement 4 étaient sous ventilation.

Au cours d’une conférence de presse virtuelle à Brazzaville (Congo), le Dr Richard Mihigo, coordonnateur du Programme de vaccination et de mise au point des vaccins au bureau régional de l’Oms pour l’Afrique a soutenu : « Il s’agit de données très préliminaires avec un échantillon de petite taille et la plupart des personnes admises dans les établissements de santé étaient âgées de moins de 40 ans. Et il nous faudra encore au moins deux à trois semaines pour déterminer les effets complets d’Omicron ».

Forgot Password